Rechercher
  • Charline

Quels sont les avantages du Prêt à taux Zéro dans l’ancien?

Alors que les discussions autour de l’avenir PTZ dans le neuf animent le gouvernement en cette fin d’année, Myprojetimmo s’intéresse à son pendant moins connu mais pas dénué d’intérêt : le PTZ dans l’ancien. Ce prêt destiné aux zones peu tendues (B2 et C*) recèle des avantages qui, une fois optimisés, peuvent se révéler très favorables à votre projet immobilier.

Qui peut en bénéficier ? Comment le valoriser ? MyProjetimmo vous dit tout sur ce dispositif souvent resté dans l’ombre des opportunités du neuf.


Le PTZ dans l’ancien, pour qui et pourquoi ?


Tout comme dans le neuf, le PTZ dans l’Ancien s’appuie sur un plafond de ressources qui varie selon la zone géographique et le nombre de personnes composant le ménage. Deux possibilités existent pour en bénéficier:

- Vous êtes primo-accédant ou n’avez pas été propriétaire d’un bien immobilier depuis au moins 2 ans.

- Vous avez déjà acheté votre bien immobilier mais celui-ci a besoin d’être rénové.

Dans le 1er cas, vous pourrez bénéficier du PTZ à hauteur de 40% du montant total de votre projet. Celui-ci comprend donc le prix de votre bien et le coût des travaux ! Mais pour cela, un impératif : le coût des travaux doit au minimum correspondre à 25% du projet. À noter que les travaux de décoration ( ex : la peinture ) ne sont pas éligibles à ce type de prêt. Seuls peuvent y prétendre, les travaux de construction, d’agrandissement, d’aménagement ou d’amélioration de la performance énergétique (sous réserve qu’ils soient réalisés par des entreprises reconnues garantes de l’environnement).

Dans le second cas, ne sont réalisables que les travaux d’amélioration de la performance énergétique (APE). Le budget ne peut cependant pas dépasser les 30 000€ ! Faites appel à un professionnel afin qu’il puisse chiffrer le montant des travaux en amont et réaliser une simulation du montant du PTZ qui vous sera accordé.



PTZ neuf VS PTZ ancien

Pour vous aider à y voir plus clair, voici un comparatif des avantages du dispositif dans l’ancien et dans le neuf.

Prenons comme exemple 2 biens de même typologie à vendre sur la commune d’Albi située en zone C. L’un est neuf et l’autre ancien.



Le bien neuf a un prix de vente de 167 000€. Le seuil maximum PTZ (20% du prix du bien) est ainsi situé à 33 000€. En en bénéficiant, il reste une somme de 133 600€ à financer.

Le bien ancien quant à lui a un prix de vente de départ de 130 000€ auquel a été ajouté 56 000€ de travaux (calculé sur le prix moyen/m² constaté). Le total du projet s’élève donc à 186 000€ et le PTZ (40% du coût global) peut atteindre 74 400€. Reste ainsi 111 600 € à financer.

Malgré le coût des travaux dans l’ancien, nous pouvons nous rendre compte que le montant restant à financer après PTZ est inférieur de 22 000€ par rapport au bien neuf.



Comment optimiser le dispositif ?


Vous l’aurez compris, il n’est pas si compliqué de bénéficier des avantages du PTZ dans l’ancien. Pour ce faire, il est tout de même indispensable de solliciter des professionnels du bâtiment afin d’obtenir les devis nécessaires et avoir une vision d’ensemble du projet. Myprojetimmo et MPI travaux peuvent vous accompagner dans ces démarches en évaluant le coût de vos travaux dans un 1er temps, puis en réalisant une simulation optimisée de votre projet et des avantages à tirer du PTZ. Des professionnels avec plus de 15 ans d’expérience vous accompagneront dans toutes vos envies de rénovation.


*Zonage A/B/C



15 vues